Brise bise en frivolité, dentelle aux navettes (4)

Brise bise en frivolité, dentelle aux navettes (4)

Le troisième brise-bise est en fin posé ! Savez-vous que cette aventure créative n'a pas cessé de m'étonner ? 

J'ai réalisé le premier carré en frivolité pour faire découvrir la beauté de la dentelle à chaque regard passant. Mais après sa pause, grosse déception.... les yeux ne voyaient que les hublots nus... 

A la pose du deuxième carré, mon cœur était résigné. Tant pis, je le frivole seulement pour moi. Et là, surprise : quelques regards s'y sont arrêtes. 

J'ai frivolé le troisième carré pour combler le vide du dernier carreau nu. Mais lors de sa pause, j'ai vraiment été surprise par la présence que prenait la dentelle. Autant le premier carré pausé au centre passait totalement inaperçu, autant l'ensemble des trois se révèle à tous les regards avec délicatesse et légèreté. 

Brise bise en frivolité, dentelle aux navettes (4)


Même si le modèle est identique ("Antwerpen" de Adelheid Dangela), chaque carré est différent des autres. Dans celui-ci, seuls les carrés du centre et du bord ont un centre coloré. Ces petites fleurs se répartissent différemment pour évoquer la variété de densité des parterres de fleurs sauvages ou des jardins.

Mais vous avez peut-être envie de revoir...


Brise bise en frivolité, dentelle aux navettes (4)

Pour finir mon projet rapidement et ne pas laisser le dernier des hublots vide, il m'a fallut frivoler de manière intensive, à chaque micro-moment de disponible : en attendant le bus, dans le bus... Ce qui a donné lieu à des petites scènes très drôles. Il y a une semaine, alors que j'attendais mon époux à un arrêt de bus, un monsieur fait un véritable arrêt sur image, les yeux ronds dirigés vers moi. Je me dis : "tiens, il a vu quelqu'un sur la terrasse du café à côté !" Mais que neni, il revient sur ses pas et se dirige droit vers moi pour me demander ce que je fais, à la fois admiratif de la beauté de l'ouvrage et effaré par le fait que je fasse des nœuds et les comptes en même temps. "Eh oui monsieur, à chacun ses tocs !". Ce matin, je monte dans le bus et m'avance pour trouver une place assise. Un autre monsieur donne un coup de coude à son voisin pour lui montrer celle qui fait de la dentelle dans les transports. Il faut dire que la première fois qu'il m'avait vu, je frivolais debout dans le tram. Hahaha, que cela est drôle et rafraîchissant ! J'adore cet esprit décalé.

Mais comme je suis contente, quand je lève les yeux de mon ordinateur ! Dans ma ville, en septembre, il y aura le Festival des Textiles Extraordinaires. Est-ce une fierté mal placée d'être très fière de son installation ? Quel bonheur d'avoir son petit festival quotidiennement au bureau.

Commentaires

  1. This is very lovely and brightens any day. lovely Lace Screen to admire :) now I must try and make one :) hugs from Carollyn!

    RépondreSupprimer
  2. Not sure if my comment posted so I will say it again :) Your Lace Screen with brighten any day! I want to make one thank you for sharing hugs from Carollyn!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire