Petit journal de la Frivolité / Comment naît une passion...

Nous avons tous une passion, artistique ou non. La mienne tourne à l'obsession, je la savoure... dès le premier regard et à chaque fois que m'y adonne davantage, perçant avec une infinie patience un à un, chacun de ses secrets.
La Frivolité est un art très féminin, une dentelle d'une apparente simplicité qui fascine totalement le regard. Je l'ai découvert en 2013, en épluchant soigneusement le catalogue des éditions de Saxe où apparaissait pour la première fois " Les bases de la Frivolité en 3 étapes" de Tomoko Morimoto. Mes yeux n'ont pu se détacher du visuel de la couverture durant un long moment, scrutant chacun des détails...

Une attraction irrésistible s'est nichée dans mon cœur... Ma raison n'y était cependant pas tout à favorable. Il faut la comprendre ! Ce n'est absolument pas raisonnable de se tourner vers une nouvelle technique si mystérieuse... De tout évidence, le temps  manque. Je m'adonne déjà à l'aquarelle, au tricot, au crochet, je commence doucement la broderie... Mes stocks sont si importants qu'ils me permettent d’œuvrer durant des décennies... Et pourtant... Durant six mois je résiste... Parfois, je me laisse aller à feuilleter un extrait du livre sur internet... mais je tiens bon. Non, ce n'est absolument pas raisonnable... Jusqu'au jour où, de passage dans une petite ville bourbonnaise, j'entre dans une librairie fournie d'un magnifique rayon "Loisirs Créatifs". Je parcours les rayonnages, regarde les nouveautés sur le crochet... jusqu'à ce que mes yeux tombent sur l'ouvrage tant convoité... Mes mains le saisissent délicatement, mon cœur n'ose y croire... Une lutte sans merci commence entre mon cœur et ma raison. Je parcours chaque page avec une extrême attention... Je découvre le matériel, détaille la position des mains, le geste si fascinant, si mystérieux..., contemple les réalisations si délicates... Le reposer devient impossible, je cède. Ma raison approuve. Après tout, mes cotons à crochet me permettront de débuter... Il n'y a qu'une navette ou deux à se procurer. Je sors du magasin mi-heureuse mi-honteuse, et si ce n'était qu'une nouvelle folie passagère ? Sur le chemin du retour, je m'arrête dans une toute petite mercerie tenue depuis de longues années par une petite dame. Je lui montre mon livre, lui demande si elle connait la technique... et contre toute attente, oui ! Il se passe alors la chose la plus improbable à mes yeux... Elle se dirige derrière moi, détaille sa marchandise, tend sa main et décroche une navette grise qu'elle porte au comptoir. L'objet était totalement fascinant : de la forme d'un calisson, avec au centre une petite bobine noir et sur une pointe un petit crochet. Me voilà prête pour commencer !
Je retourne très régulièrement dans cette petite ville, dans cette librairie, dans cette mercerie. A aucun moment je n'ai revu un quelconque article ayant à voir de près ou de loin avec la Frivolité. La Frivolité, elle, ne me quitte jamais et m'accompagnera, je le sais, jusqu'au  bout du chemin.

Commentaires

  1. La poésie! Poor moi, j'ai commencé à l'âge de 14 and. Prèsque tout ma vie et je l'adore.

    RépondreSupprimer
  2. io sono autodidatta ed ho cominciato il chiacchierino circa 18 anni fa e non lo abbandono più. Ho fatto anche tre libri che ho pubblicato li conosci?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non leggo italiano . Per il piccolo angelo , un amico mi ha aiutato . ..

      Supprimer
  3. Mon coeur a battu plus fort en lisant ce texte !
    Quand on a une navette dans la main, soit on abandonne de suite, soit on ne la quitte plus ! c'est mon cas aussi depuis 3 ans et demi.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me touche beaucoup :-). On a beaucoup de chance de partager cela. C'est tellement fort, peu de gens peuvent comprendre :-)

      Supprimer
  4. Envie de m'y mettre après avoir vu un bijou. Achat de la navette, essai, essai et encore essai, je ne parviens à rien. Je découvre au fil du net que cette technique peut se faire à l'aiguille ou avec un crochet japonais. J'ai opté pour l'aiguille. Les résultats sont moins uniformes qu'avec la navette aussi je vais la ressortir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu trouveras la technique qui te conviens pour t'éclater de découvertes en créations. :-)

      Supprimer

Publier un commentaire